J-8 bordel

Publié le par Zugus

Dans huit jours, je serais en train d'attendre l'avion à l'aéroport, boire un coup au café. Il reste de la paperasse à régler, quelques affaires à acheter, notamment les courses demandées. Et cette mégateuf qui va déchirer sa race à préparer, je pensais à une fondue savoyarde, mon dernier vrai repas contenant du fromage en trois mois. J'aimerais qu'il y ait tellement de monde que je pète un câble. Y a des gens que j'ai pas envie de pas inviter.

Mais il faut faire un choix. Marquer un souvenir. Ce partage que je vais faire avec des proches. Avant d'aller rejoindre celle dont je suis finalement le plus proche, malgrè notre belle grosse dizaine de milliers de kilomètres qui nous séparent.

Publié dans Émotion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article