Les Légendes Thélésiennes : Prologue ( partie II )

Publié le par Zugus

    Attiré par la puissance harmonique, un esprit se présenta aux six Dieux. Il semblait faible, prêt à disparaître. Il leur signala avoir traversé l'univers en entendant résonner cette symphonie. Il se fit nommer Exor. Les Dieux, touchés par son état voulurent lui accorder une faveur. Ils lui proposèrent de s'installer en Thélésie, et avec eux, d'écouter la Grande Symphonie.

    Alors que les Dieux contemplaient leur création, Exor commençait à s'ennuyer. De plus les Dieux ne semblaient plus prêter attention à lui, tant fascinés par leur Thélésie. Il s'éclipsa, décidant de vivre activement. Il descendit directement au contact de la Thélésie, à la recherche d'un abri pour s'installer, la Grande Symphonie lui donnant la force nécessaire. Mais tout semblait lent, trop lent. Les choses changeaient, mais pas assez vite pour qu'Exor les voit à maturité. Et cela lui était insupportable.

    Exor s'approcha des Dieux, et leur tint un discours sur sa solitude. Les Dieux se réunirent alors, isolés, pour prendre une décision. L'idée d'accélérer la Grande Symphonie ne leur plaisait pas. Mais le remord les rongeait d'avoir abandonné le seul être pensant qu'ils avaient pu rencontrer pour un monde qui pouvait se passer d'eux. Alors ils accédèrent à sa requête.

    Helotz fit évoluer les formes de vies pour créer des oiseaux, de toutes les espèces. Exor en fut ravi, et n'importuna plus les Dieux pendant plusieurs siècles. Puis l'envie de voler avec les oiseaux le prit, mais Helotz refusa de lui en donner la capacité. Alors, lassé de les contempler depuis le sol, il demanda à un autre Dieu de réaliser un exploit semblable à celui de Helotz.

    Cyna s'approcha alors du rivage, et d'un contact de la main, empli les eaux des créatures aquatiques. Exor, ne sachant nager, et se voyant cette capacité aussi refusée, ne put apprécier les poissons, trop éloignés pour être visibles.

    La Grande Symphonie souffrait de ces brusques changements, et les harmonies se perdaient, alors que le tout ressemblait de plus en plus à un désaccord musical.

    Très vite, Kigo modifia d'autres formes de vie, et restaura l'harmonie en créant les plus beaux spécimen de créatures terrestres. La Grande Symphonie se fit entendre, mais les animaux devenaient trop nombreux, et très vite, cela devint incontrôlable, virant à la catastrophe.

    Exor fit une proposition horrible, mais indispensable aux Dieux, qu'ils se virent obliger d'accepter. Par leurs pouvoirs nacquirent les prédateurs. Mais là où devait venir le calme arriva la cacophonie. La Grande Symphonie n'était plus reconnaissable. Alors, encore une fois, Exor leur fit part d'une curieuse idée, il leur proposa de créer des hommes et des femmes, des corps habités par des esprits semblables aux Dieux.

    Les Dieux apprécièrent l'idée, mais limitèrent les pouvoirs des hommes. Ils créèrent aussi un corps pour Exor, le seul corps qui ne dépérirait pas, afin que jamais Exor ne disparaisse. Parfois, l'on entend une fausse note dans la Grande Symphonie, due à l'orgueil divin d'avoir créer chacun sa propre race d'homme.

 

    Et depuis, sans jamais marquer de pause, la symphonie résonne, quelque part, transportant l'écho de ce monde presque parfait...


 

Z

Publié dans Thélésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article